Dix-septième séance

05/10/2018

Les affaires reprennent. Au menu de cette nouvelle séance, du petit jeu, de la bonne surprise et un tour d’horizon des pelletées de jeux qui sortent sur Steam. Et retour de la musichaologie après une longue absence.

Mais avant ça, une petite réclame. Harvester et archer hawke, deux compères de jeu et de blog, ont lancé Dystopeek il y a déjà quelques mois. Ils y causent BD, jeux vidéo et jeux de plateau. Et parfois, c’est même intéressant, enfin surtout quand ils exploitent invitent SA_Avenger à contribuer comme dans cet article sur Megaquarium. Et si la bannière est classe, c’est grâce à Fizdol.


J’ai dit tout le bien que je pensais des visuals novels à maintes reprises dans ces pages, mais force est de constater que quand un jeu est bien écrit, le support ne le condamne heureusement pas. Aviary Attorney nous emmène à la rencontre d’animaux parisiens, et non, ça ne se passe pas au Parc des Princes.


Un rogue-like avec gestion de ressources, morts injustes et cauchemars hallucinatoires, j’avais de bons espoirs pour Fear Equation. L’équation est-elle résolue ? Bonne question.


Avec What’s On Steam, ne manquez plus les nouvelles sorties sur Steam. Analyse d’un échantillon tiré au hasard.


The Black Watchmen est un ARG visuellement soigné qui nous emmène en pleine théorie du complot, ce pays surprenant niché au cœur des crops circles.


Et les point&click dans tout ça ? Remédions à ce manque avec Bulb Boy, un jeu en vert et noir beaucoup moins mignon qu’il en a l’air.


Vous avez téléchargé Unity pour développer le nouveau Skyrim ? Prenez d’abord le temps d’apprendre le métier dans Game Corp DX, un tycoon qui vous placera à la tête d’un studio de jeux vidéo.


Les chroniques du chaologue nous présentent les trouvailles de l’explorateur du chaos ; il a ramené entre-autres du petit jeu gratuit et du futur jeu de gestion.


Enfin la musichaologie revient avec cet épisode Septimus. Du black-gospel à la pop norvégienne en passant par l’Australie, un voyage garanti.


Le cabinet n’est pas encore fermé et le chaologue continue ses voyages. Il a à peine eu le temps à revenir de sa dernière plongée dans le chaos pour en ramener des pépites ou des étrons à la force de ses sept doigts que le voilà déjà reparti. En attendant son retour, je vous présente Nyangostar ; à consommer sans modération, c’est bon pour les zygomatiques.

Publicités