A Date in the Park – C’est la faute du canard

Quand Lou, qui a quitté sa vie d’avant pour s’installer au Portugal, rencontre Catarina dans un bar, il est sous le charme. Une soirée à refaire le monde, un rendez-vous dans un parc, Lou est sur son petit nuage. Lou est le héros de ce point&click gratuit aux graphismes d’antan qui nous emmène dans la sérénité du Jardim da Tapada das Necessidades de Lisbonne.

Lou vient d’arriver, il n’entrave rien au portugais. Il lui faut quelques minutes pour comprendre que l’entrée est payante. Cette formalité effectuée, il part à la recherche de l’étang aux canards où Catarina lui a donné rendez-vous. Elle n’est évidemment pas là et il en profite pour explorer le parc, ses sentiers, ses bâtiments, ses statues, son jardinier et ses canards.

D’ailleurs bébé canard galère pour rejoindre sa maman dans l’étang. Alors Lou l’aide et le recueillera même plus tard. Il lui donnera un nom (j’ai appelé le mien Pato ; original hein ?) et se promènera avec dans sa poche. Il est comme ça, Lou. Bonne pâte. Par contre, la Catarina, elle se fait toujours attendre. Et puis enfin elle se manifeste, sous la forme d’un jeu de pistes qui excite la curiosité de Lou, encore plus emballé à l’idée de revoir cette surprenante demoiselle.

Je ne vous en dit pas plus pour ne pas ruiner l’intérêt du scénario, bien écrit et qui amène intelligemment à la conclusion, car ce jeu se boucle en quarante minutes. Le gameplay est canonique : un inventaire, des associations d’objets, des énigmes et des dialogues rigolos à base d’incompréhensions tellement Lou est nul en portugais.

Les graphismes photo-réalistes à gros pixels sont parfois limite lisibles mais on apprécie les lieux, inspirés du parc qui existe réellement. L’ambiance sonore contribue parfaitement à cette immersion. Surprenant par son scénario bien plus que par son gameplay ou sa direction artistique, il rappelle les point&click à l’ancienne et remplit parfaitement son contrat : vous offrir une aventure courte mais bien construite. Gratuit sur Steam, A Date in the Park de Cloak and Dagger Games vaut le détour si vous êtes friands de ce type de jeu.

Retour au sommaire

Publicités