Koh Lanta – Le début de la fin

Ça y est, on a clairement basculé dans une phase plus cohérente avec la tradition du Koh Lanta des jeux vidéo. Fini les jeux sympas, agréables à jouer, techniquement au point, appréciés par la critique et le public. On tape dans le dur avec Zero Gear, un Mario Kart du pauvre avec des modes de jeu complètement pétés. Heureusement, les survivants sont eux aussi bien atteints par les nombreuses épreuves qu’ils ont dû traverser pour arriver jusqu’ici. C’était donc le moment parfait pour les soumettre à cette punition vidéoludique.

Un fait viendra animer la soirée : la connexion de Nozu. Visiblement en train de télécharger des dessins animés pour enfants, malgré ses dénégations, il bénéficiera pendant toute l’épreuve d’un ping aléatoire, oscillant de « injouable » à « dégât cérébral » avec de courtes périodes d’accalmie. Il passera donc les premières courses à prendre les virages avec plusieurs secondes de retard.

Pendant ce temps, les autres concurrents profitent de cette faiblesse temporaire pour se tirer la bourre devant. CHbox, Clydopathe, Jujupatate et Noryac se disputent les victoires sur la première moitié de l’épreuve. Les règles sont simples : sur les six candidats, seuls les trois premiers marqueront des points (respectivement 3 au premier, 2 au second et 1 au troisième) à chaque course. Le premier à atteindre 35 points sera déclaré vainqueur et aura l’immunité pour le vote qui suivra.

De temps en temps, les joueurs devront jouer sur d’autres modes de jeu : le football, dans un Rocket League du pauvre, le sumo, qui fait planter Noryac à chaque lancement (blessure diplomatique ou vrai problème technique ?…), ou encore le skate park où il faut enchainer les acrobaties. Difficile de dire si ces changements sont vécus comme des respirations par les joueurs, tant le jeu est bordélique.

Mais qu’en est-il du candidat pas encore cité ? 6mm, qui connait tellement bien Gordor qu’il rend hommage à une partie de son anatomie avec son pseudo, n’a pas eu les problèmes techniques de Nozu mais a constamment fini hors du podium lors de la première moitié de l’épreuve. Et puis, sans que l’on comprenne comment ni pourquoi, il s’est soudain mis à marquer des points. Timidement d’abord, puis n’hésitant pas à carrément remporter des courses.

Des quatre candidats qui se sentaient à l’aise devant au score, seul Clydopathe n’a pas souffert de cette remontée. Toujours régulier, il accentue son avance en tête alors que ses poursuivants sont aspirés par une tornade de 6mm. Ça parait pas beaucoup comme ça, mais demandez à CHbox et Jujupatate, expulsés du podium, si ça n’en est pas moins dangereux.

Clydopathe voit arriver l’objectif, les 35 points sont à portée de main mais les dernières courses sont un calvaire. Trois manches sans marquer le moindre point alors que Noryac tente de sauver sa deuxième place face à un 6mm déchainé. Mais malgré 13 points sur 15 possibles sur les cinq dernières courses, 6mm ne peut empêcher Clydopathe de prendre une douloureuse deuxième place à la 24è manche qui lui assure la victoire dans cette épreuve interminable.

Noryac reste deuxième, alors que 6mm termine a une impressionnante troisième place complètement inespérée puisqu’à la 11è manche, il ne comptait que 3 petits points… Suivent CHbox, Jujupatate et Nozu, courageux jusqu’au bout, souffrant avec le sourire et sous les quolibets de l’orga. Quelle bande de pourris.

Le moment tant attendu est de retour : le vote ! CHbox en profite pour jouer son string d’immunité qui lui permet d’esquiver deux votes contre lui. Comme souvent dans les actions de CHbox, l’idée est là, louable, mais ça ne sert jamais à rien puisqu’on sent rapidement deux clans se dégager à la lecture des bulletins. Égalité parfaite : trois voix contre Jujupatate, trois voix contre Nozu. Sigarrett tente bien de laisser la place à des négociations de dernière minute en demandant un nouveau vote, mais le résultat ne change pas.

Il faut donc départager les deux survivants et c’est sur l’épreuve de sumo, toujours sur Zero Gear, qu’il vont s’affronter en deux manches gagnantes. Le temps pour Jujupatate de réinstaller le jeu, supprimé avec soulagement quelques minutes plus tôt, et déjà la première manche est pour patate puisque Nozu est mis dehors, pas aidé par le netcode déficient du jeu. Dégoûté mais surtout motivé comme jamais, il agresse patate avec acharnement sans parvenir à le sortir dans la deuxième manche… et sur la seule ouverture qu’il laisse à son adversaire, il se fait sortir sans ménagement de cette troisième saison du Koh Lanta des Jeux Vidéo.

Une fin tragique pour le benjamin des candidats. Au moins il pourra désormais se coucher tôt pour aller en cours le vendredi. Jujupatate passe encore à quelques millimètres (qui a dit : six ? ) de la sanction mais il est toujours vivant. Surprenante équipe des ex-rouges qui malgré ses défaites à répétition dans les premières épreuves, place tout de même quatre de ses membres dans les cinq derniers. Une soirée interminable, des émotions fortes, des affinités déclarées, Nozu est beau dans la défaite et Clydopathe discret dans la victoire.

Les candidats ne sont plus que cinq, mais cet article est déjà assez long comme ça. Vous pouvez suivre la suite de leurs aventures, ou comment de six chauffards en kart sur Zero Gear, on va passer à cinq bouffons de la kalash sur Assault Cube pour obtenir le dernier carré de cette saison.

Koh Lanta : qui l’aura dans le cube ?

Retour au sommaire

Publicités