Order of the Thorne – The King’s Challenge – Le barde se tait

19/10/2018

Ça va finir par se voir que j’aime bien les point&click. A peu près autant que les jeux de gestion. En même temps, les trois premiers jeux que j’ai eu sur PC étaient Sim City, Monkey Island 2 et Dune. Il est possible qu’il y ait un lien.

Order of the Thorne est donc un jeu d’aventure aux graphismes plutôt moches, tendance pixel-art old school pas très fin. On y dirige Finn, un barde plutôt cool qui décide de relever le challenge du roi et doit pour cela écrire la plus belle chanson du royaume. S’ensuit donc une série d’énigmes et de rencontres avec des personnages allant du sympathique au caricatural au possible.

Le contact est un peu rude, entre les graphismes peu inspirés, les musiques passables et le doublage correct sans plus. Il ne sort pas du lot par sa technique, mais le cœur du jeu, cela reste le scénario et les énigmes.

Ça me rappelle l’arbre magique de quand j’étais petit. Si, celui-là :

L’histoire n’est pas mauvaise mais elle est plutôt simple et surtout très prévisible. Pas de twist, un seul niveau de lecture, pas de questionnements ou surprises, c’est assez bateau. Dommage parce que l’univers ne l’est pas tant que ça et a une vraie personnalité qui n’est pas assez mise en avant, que ce soit par les personnages qui le peuplent ou les problématiques posées par le jeu. Quant aux énigmes et puzzles, ils sont finalement peu nombreux et très faciles.

On est pas là pour être challengés et la seule difficulté sera de supporter les nombreux aller-retours nécessaires pour progresser. Fort heureusement, on peut double-cliquer pour passer les tableaux plus rapidement, sans cela le jeu serait passé à la trappe bien plus tôt.

Pour couronner le tout, la durée de vie est vraiment limitée. Comptez deux heures pour voir la fin, si vous ne perdez pas trop votre chemin entre les différents tableaux. La fin, d’ailleurs, a raté l’occasion de laisser une bonne dernière impression. On est au niveau téléfilm de M6 le dimanche après-midi.

Le studio à l’origine de ce jeu, Infamous Quest, avait prévu trois jeux dans cet univers. Le premier sorti est Quest for Infamy, qui s’il partage certains défauts avec Order of the Thorne, est tout de même bien plus fourni en contenu et en possibilité (en plus d’être chargé d’humour débile). J’ai prévu de revenir dessus un jour. Le troisième, suite d’Order of the Thorne, est censé s’appeler Fortress of Fire mais se fait toujours attendre.

Au final il ne s’agit pas du meilleur P&C auquel j’ai joué, il manque clairement d’inspiration et de contenu ; je l’ai trouvé soldé à moins d’un euro mais les 10€ demandés (sur Steam) plein tarif me semblent clairement excessif pour à peine deux heures de jeu. Je ne désespère pas de voir la suite relever le niveau, mais j’aurais du mal à le conseiller à ce prix, même aux moins regardants.

Publicités