Musichaologie – Quintus

Peut-on accorder musique expérimentale avec gros métal ? On va voir ça.


Ceci n’est pas une pub pour le Seabord Rise. Je répète, ceci n’est pas une pub. Mais l’engin envoie du lourd.


La chanson du dragon doré est un morceau instrumental. Estas Tonne hypnotise une rue autrichienne et brûle des bâtons d’encens sur sa guitare.


Du heavy-stoner, ça manquait un peu par ici. Surtout après la vidéo du hippie russe. C’est Hark et c’est aussi gras que de l’eau sale.


Shining, une belle découverte au Hellfest 2015 et un clip vertigineux.


Un peu de violence, ça n’a jamais fait de mal à personne.

Retour au sommaire

Publicités