Les chroniques du chaologue #3

Le retour d’expédition fut rude. Des environnements inquiétants, des gameplays improbables, des projets incertains, voilà le quotidien de celui qui explore le monde du jeu et sa diversité. Sans plus attendre, allons voir le fruit des recherches de ce périple aux résultats aléatoires.


heathen_logoHeathen : La Frog Factory envoie du lourd dans sa vidéo de gameplay. L’île du docteur Moreau sert d’inspiration à ce FPS souterrain rempli de créatures hybrides. Entre le mécanique et l’horreur, entre l’humidité et l’obscurité, le voyage s’annonce angoissant. On ne sait pas encore grand-chose sur ce projet mais ce que l’on voit semble prometteur, tant au niveau graphique (le jeu utilise le CryEngine) que de l’atmosphère. Les français de la Frog Factory se financent sur les dons et tentent d’attirer les likes sur le CryEngine Indie Development Fund. En espérant qu’ils parviennent à leurs fins pour qu’on puisse y jouer un jour.


ypexdnmWidelands : Un remake de Settlers II open-source. En développement constant (la dernière MàJ date du 25/10/2016), il fait exactement ce qu’il annonce et il le fait bien. En solo contre l’IA ou en multi (création de serveur accessible sans diplôme d’ingénieur), il permet aux nostalgiques de Settlers de retrouver le gameplay axé gestion avec quelques touches de modernité au niveau de l’interface. Il est assez moche par contre mais très lisible. Gratuit par définition, il invite les développeurs à participer au projet et permet aux motivés de créer leurs propres tribus et bâtiments. Complet, sérieux et léger (150Mo à télécharger), un partenaire à considérer pour les soirées revival.


DeathTrash : Un titre aussi original qu’un nom de groupe de métal, un pixel-art dégueulasse et dégoulinant, des bastons type top-down shooter, du RPG aux dialogues trash dans un univers post-apo horrifique et grotesque. J’ai accroché dès la première image et les gifs animés m’ont achevé.

Stefan Hövelbrinks de Crafting Legends poste régulièrement de nouveaux artworks sur Twitter mais un prototype jouable n’est pas encore disponible. Il va falloir prendre son mal en patience et espérer que le résultat soit à la hauteur des attentes qu’il suscite. Pas de date de sortie annoncée pour ce jeu qui me hype plus que les prochains AAA.


You Always Have A Choice : YAHAC est un jeu gratuit sur navigateur réalisé par doomeer et déniché sur le forum de Canard PC. Il s’agit d’un rogue-like avec des combats en tour par tour où toute la subtilité réside dans l’ordre dans lequel on va jouer ses cartes. L’équipement que l’on porte permet différentes actions : attaques physiques, sortilèges et défenses et auront un effet en fonction de la carte jouée par l’adversaire. Un shifumi tactique où l’anticipation et la lecture du deck adverse sont les clés de la victoire. Chaque niveau propose un choix entre différents ennemis et récompenses mais saurez-vous battre le terrible dragon ? Un concept intelligent qui mériterait un enrobage plus accueillant que cette interface minimaliste dénuée de graphismes.


Mainlining : Un jeu d’aventure et de traque de criminels. La démo disponible sur Steam propose une mission courte : attraper un pirate qui a hacké le MI7. L’interface est une parodie de Windows XP, il faut naviguer entre ses mails, ses outils de piratage, Internet et la base de données des suspects pour recueillir des infos et ordonner l’arrestation des coupables. Dans le même esprit qu’Orwell ou Hacknet pour la partie enquête informatique, le design en pixel-art est un peu grossier, surtout les polices d’écriture mais la démo montre du potentiel. Annoncé pour janvier 2017 sur Steam, en espérant en voir plus d’ici là sur la durée de vie ou la profondeur du scénario.


Bonus :

Le post-mortem en anglais de Concealed Intent, un jeu de stratégie tour-par-tour publié sur Steam en août 2016.

Un retour d’expérience sur le parcours du combattant pour publier un jeu sur Steam. Il a plus d’un an mais reste très intéressant à lire.


On a encore vu quelques potentielles perles du futur du jeu vidéo dans cette chronique, accompagnées de projets gratuits, mais il en reste beaucoup à découvrir. Le chaologue repart bientôt en chasse.

Retour au sommaire

Publicités